Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 00:17

post-73701-1260486531.jpgCheikh Mouqbil fut questionné sur la répartition du Tawhid en trois parties :


  • L’unicité d’Allah dans sa seigneurie
  • L’unicité d’Allah dans l’adoration
  • L’unicité d’Allah dans ses noms et attributs

A quelle époque est apparut cette répartition ?

Quelle en a été la cause ?

Et est-t-il authentique que Cheikh Ibn Taymiyya et son éleve Ibn El-Qayyim furent les premiers à répartir le Tawhid de cette manière ? 

 

Réponse :

 

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, et que la prière d’Allah soit sur notre prophète Mohammed, sa famille, et tous ses compagnons.

 

J’atteste qu’il n’y a point de divinité digne d'être adorée excepté Allah, seul sans rien lui associer. J’atteste que Mohammed est son serviteur et messager.

 

Cette répartition est prise du Livre d’Allah et de la sunna de son messager (prière et paix d'Allah sur lui). Le Très-Haut a dit :

 

« Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. » Sourate 'Les femmes' verset 36.  

 

Ceci est l'unicité dans l'adoration.

 

Et Il a dit :

 

« Si tu leur demandes: "Qui a créé les cieux et la terre?", ils diront, certes: "Allah!" Dis: "Louange à Allah!". Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. » Sourate 'Luqman' verset 25

 

Et ceci est l'unicité dans la seigneurie.

 

Le Très-Haut a dit :

 

«  C’est Lui le Dominateur Suprême au-dessus de Ses serviteurs, et Il est le Sage, le Parfaitement informé. ». Sourate 'El-An’am' verset 18

 

Et enfin ceci est l'unicité dans ses noms et ses attributs.

 

L'Imam El Boukhari (Qu'Allah lui fasse miséricorde), à la fin de son livre l'Authentique, dans le chapitre de l'unicité, a regroupé l'unicité d'Allah dans ses noms et ses attributs, l'unicité dans sa seigneurie et l'unicité dans son adoration et ceci est bien connu, et quiconque souhaite y retourner, qu'il y retourne, et Allah est celui à qui nous demandons le secours.

 

Donc il n'est pas exact de dire que les premières personnes à avoir reparti l'unicité d'Allah sont Cheikh Ibnou Taymiya et son élève Ibn El Qayyim, car certains savants les ont déjà précédé dans cela, parmi eux Ibn Bata, Ibn Manda et d'autres, et nous conseillons la lecture du livre de Cheikh Abdel Razak ibn Abdel Al-Mouhsin El 'Abad (Qu'Allah les protége) intitulé "La juste parole dans la réplique à ceux qui désapprouvent la répartition de l'unicité".

 

Enfin la vérité doit être prise de qui vient avec, et nos savants prennent la vérité de qui est venue avec, ils ont voyagé même du Yémen jusqu'en Egypte, et de  La Mecque jusqu'à Bagdad, et de Naiyssabour jusqu'au Yémen.

 

Ils ont voyagé et profité des uns et des autres.

 

Contrairement aux savants de notre siècle, excepté celui à qui Allah a fait miséricorde.

 

Fatwa du cheikh Moqbil tirée de son recueil de fatawas

Tome 1, page 15  

copié de fatawaislam.com

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 00:13

Sans-titre-1-copie-4.gifD’après ‘Oubada ibn as-Samit, le Messager d’Allah   a dit :


« من شهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له ، وأن محمداً عبده ورسوله، وأن عيسى عبد الله ورسوله وكلمته ألقاها إلى مريم وروح منه، والجنة حق والنار حق أدخله الله الجنة على ما كان من العمل ».

 

« Quiconque atteste qu’il n’y a pas de divinité (digne d’adoration) sauf Allah [1], l’Unique [2], Qui n’a pas d’associé et que Mouhammad est Son serviteur et Son Messager, que ‘Issa [3] est le serviteur d’Allah et Son Messager, Sa parole [4] adressée à Maryam et Son Esprit [5] venant de Lui, que le Paradis est une vérité et que le Feu est une vérité [6], Allah le fera rentrer au Paradis ».

Rapporté par  al-Boukhari [7] , Mouslim [8] et Ahmad [9].

 

 divider_green.gif

 

Le Rapporteur du Hadith  (راوي الحديث )

 

'Oubada ibn as-Samit al-Ansari était parmi ceux qui ont fait le premier et le second pacte d’allégeance au Messager  : Al ‘Aqaba.

 Il a également assisté au reste des batailles à ses cotés. 

 Il était un enseignant du Coran à Médine puis dans le Châm (Syrie, proche orient). 

 Il est mort à Beït al Maqdiss (Jérusalem) en l'année 32 A.H., qu'Allah soit satisfait de lui.

 

      divider_green.gif

 

Le sens général du Hadith  (المعنى الإجمالي للحديث )

 

Ce Hadith comprend cinq thèmes, quiconque y croit et oeuvre dans ce sens, de façon apparente et cachée, entrera au paradis.

 

 Le Premier : 

 

Sa parole   : « من شهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له»

« … Quiconque atteste qu’il n’y a pas de divinité (digne d’adoration) sauf Allah, l’Unique, qui n’a pas d’associé… »

 

Ceci signifie qu'il croit à Allah avec véracité et certitude, reconnaissant l'unicité d'Allah Le Très Haut et délaissant complètement l'adoration d'autre que Lui, et qui œuvre selon l'attestation « La ilâha ill Allah », en suivant les ordres d'Allah et en s’éloignant de Ses interdits par la parole et par les actes.

 

 Le deuxième : «   شهادة أن محمداً رسول الله »

 « … et que Mouhammad est le Messager d’Allah… »

 

Ceci signifie qu’il croit fermement, sans aucun doute, que Mouhammad est le Messager d'Allah, qu’Allah l'a envoyé aux « Thaqalaïn » c’est à dire les Djins et les hommes avec un message complet et parfait, et qu’il est le sceaux des prophètes, et que son message est le dernier des messages, et de croire qu'il est un serviteur parmi les serviteurs d'Allah, qu’Allah a honoré pour transporter son message au monde. Ainsi il a témoigné de la vérité de tout ce qu'il a informé, lui a obéit dans ce qu’il a ordonné et s’est éloigné de ce qu'il a interdit et l’a évité.

 

 Le Troisième :

 

C’est la croyance que 'Issa est un serviteur parmi les serviteurs d'Allah et l'un des messagers parmi Ses messagers ; et qu'il n'est pas le fils de la fornication, comme le prétendent les juifs et il n'est pas non plus « Allah » ni « le fils d'Allah » ni le troisième des trois [10], comme le prétendent les chrétiens, mais il est plutôt un serviteur parmi les serviteurs d'Allah, Allah l’a envoyé aux enfants d’Israël, pour les appeler à l’adoration d'Allah Seul, car en vérité Allah a créé ‘Issa par la parole "Sois !" qui est à l’origine de son existence et il est une âme parmi les âmes qu'Allah a créées :

 

إن مثل عيسى عند الله  كمثل آدم خلقه من تراب ثم قال له كن فيكون

Traduction relative et approchée : « …l’exemple de ’Issâ est comme celui de Adam qu’Il créa de terre, puis Il lui dit « Sois ! » : et il fut. » S3V59

 

 Le Quatrième :   « أن الجنة حق »

 « … que le Paradis est vérité… »

 

C'est la croyance au Paradis, le Paradis qu’Allah a préparé pour Ses serviteurs obéissants, que son existence est réelle, il n'y a aucun doute là dessus, que c’est la demeure finale et éternelle  pour ceux qui ont crus en Lui et qui ont suivi Ses Messagers.

 

 Le Cinquième :  « أن النار حق »

 « …que le Feu est vérité… »

 

C'est la croyance que le feu qu'Allah a promis aux mécréants et aux hypocrites est une réalité établie sur laquelle il n'y a aucun doute.

 

Allah L'a préparé pour celui qui a mécru en Lui, L’a renié et Lui a désobéit.

 

Celui qui croit en ces cinq points et œuvres en conformité avec ceux-ci, alors Allah le fera entrer au Paradis, même s’il n’a pas répondu à tout ce que l'on attendait de lui et qu'il a commit des péchés, et ceci est dû à son Tawhid et à sa sincérité dans son adoration d'Allah Seul.

 

      divider_green.gif

 

Les Morales du Hadith  (ما يستفاد من الحديث )

 

 Ce Hadith montre les mérites du Tawhid d'Allah et qu'Allah expie les péchés  [ avec le Tawhid].

 

 L'ampleur de la générosité d’Allah et de Sa miséricorde à l’égard de Ses serviteurs.

 

 On tire de sa parole concernant Mouhammad   : « …Son serviteur et Son Messager… », la connaissance des droits des prophètes et plus particulièrement Mouhammad  , sans exagération et sans négligence.

 

 Les péchés de celui qui applique le Tawhid ne le feront pas rester dans le Feu éternellement.

 

 L’obligation de la croyance au Paradis et au Feu.

 

[1] C’est le fait de le prononcer avec la langue, d’y croire avec le cœur, et d’agir en conformité avec celle-ci par les membres.

[2] C’est à dire LuiSeul, exclusivement.

[3] C’est le fils de Maryam, la Vierge.

[4] C’est à dire qu’Il l’a crée par Sa parole : «  Sois ! ». Et ‘Issa fût, par Sa Puissance et Sa Sagesse.  Et il fût appelé « une Parole » qui est à l’origine de son existence : par La Parole du Très Haut : «  Sois ! »

[5] C’est à dire que ‘Issa est une âme parmi les âmes qu’Allah a créé, et fait exister.

[6] C’est à dire qu’ils existent tout deux réellement et il n’y a pas de doute à leur sujet.

[7] Kitaboul Anbiya,no.3435.

[8] Kitaboul Imân,no.46 et 47.

[9] (5/314)

[10] C’est à dire la trinité, les traducteurs.

 

source : Moudhakkiratoul-Hadith an-Nabawi Fil ‘Aquida wal Ittibâ

Aide mémoire des Hadiths prophétiques dans la croyance et le suivi

 مذكّرة الحديث النبوي في العقيدة والاتباع

copié de sounnah.free.fr

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 00:12

avatar38_4.gif Le grand savant et imâm de la Sounnah Mouhammad bnou ‘Abdel Wahhâb a dit :

 

Saches, qu’Allah te fasse miséricorde, qu’il est obligatoire à tout musulman et musulmane d’apprendre trois points :

 

 Le premier point , c’est qu’Allah nous a créés, et ne nous a pas créés sans but, Il ne nous a pas abandonnés à nous-même. Au contraire, Il nous a envoyé un messager avec un livre.

 

Quiconque lui obéit entre au paradis, et quiconque lui désobéit entre en enfer. La preuve de cela est la parole d’Allahou ta‘âlâ :

 

(Nous vous avons envoyé un Messager pour être témoin contre vous, de même que Nous avions envoyé un Messager à Pharaon. 16. Pharaon désobéit alors au Messager. Nous le saisîmes donc rudement.) (Sourate 73 versets 15 et 16)

 

 Le deuxième point, la chose la plus importante venue avec ce messager est qu’on ne peut associer aucune chose à Allah dans Son adoration, la preuve de cela est Sa parole ta‘âlâ

 

(Et les mosquées sont pour Allah, alors n’invoquez personne avec Allah)(Sourate 72 verset 18)

 

 Le troisième point, est que quiconque pratique le monothéisme et adore Allah, il ne lui est pas permit de prendre pour ami celui qui s’oppose à Allah et Son messager, même si c’est son père, ou son fils, ou son frère ou un membre de sa tribu, et la preuve de cela est la parole d’Allah :

 

(Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leur fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L'agréent. Ceux- là sont le parti d'Allah. Le parti d'Allah est celui de ceux qui réussissent.) (Sourate 58 verset 22)

 

Traduit par l’équipe d’assounnah.com

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 00:11

aaa.jpg

 

 

 Premièrement  : Une connaissance de sa signification et de ce qu’elle renferme comme  négation et affirmation.

 

 Deuxièmement : La certitude qui est une science complète et parfaite de sa signification. C’est le contraire du doute et du soupçon.

 

 Troisièmement : La sincérité qui est le contraire de l’association (Chirk).

 

 Quatrièmement : La véracité qui est le contraire du mensonge, et ceci empêche toute hypocrisie.

 

 Cinquièmement : L’amour de cette parole, de ce qu’elle implique et le plaisir de son évocation.

 

 Sixièmement : La soumission à ses droits (c’est à dire ce qu’elle entraîne) qui sont les actes obligatoires accomplis avec sincérité envers Allah et en demandant son agrément.

 

 Septièmement : L’acceptation qui est le contraire du rejet.


 

Les arguments des conditions de « La Ilaha Illa Allah »

tirés du Livre d’Allah (le Coran)

et de la Sounnah du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui)  

 

 

  1.     L’argument  de la science

 

Le Très Haut a dit :

 Traduction relative et approchée :  "Sache donc en vérité, qu’il n’y a point de divinité à part Allah…"  S47 V19

Allah a dit :

Traduction relative et approchée :  "... à l’exception de ceux qui auront témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause" S43 V86.

 

Celui qui dit « La Ilaha Illa Allah » en « …en pleine connaissance de cause », c’est à dire en étant convaincu avec leur cœur de ce que la langue a prononcé.  

 

·                 Et dans la Sounnah : Le Hadith sûr dans l’authentique d’après ‘Othman (Qu’Allah l’agrée) qui a dit : Le Prophète(Paix et bénédiction d'Allah sur lui)  a dit :   


« Celui qui meurt tout en sachant qu’il n’y a pas d’autre divinité qu’Allah, il entrera au paradis ».

 


 2.     L’argument de la certitude

 

Le Très Haut a dit :

Traduction relative et approchée :   "Les vrais croyants sont seulement ceux qui croient en Allah et en Son Messager, qui par la suite ne doutent point et qui luttent avec leurs biens et leurs personnes dans le chemin d’Allah. Ceux-là sont les véridiques"  S49 V15

 

Allah a mis comme condition pour que leur foi soit sincère (véridique), le fait qu’ils n’aient aucun doute. Quant à celui qui doute, il fait partie des hypocrites. 

 

·                 Et dans la Sounnah : Le Hadith sûr dans l’authentique, d’après Abou Houreïra (Qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit :  


« J’atteste qu’il n’y a d’autre divinité qu’Allah et que je suis Son Messager. Nul ne rencontrera Allah avec ces deux attestations, en n’ayant aucun doute sans qu’il n’entre au paradis ».

 

Dans une autre version :   
 

« …Jamais un adorateur ne rencontrera Allah avec ces deux attestations, sans en douter, puis sera ensuite privé du Paradis » 

 

·                 Et aussi d’après Abou Houreïra dans le long Hadith :   
 

«…Celui qui se trouve derrière ce mur et qui témoigne qu’il n’y a point de divinité à part Allah en ayant  la certitude dans le cœur, annonce-lui le paradis.»

 


  3.     l’argument de la sincérité

Le Très Haut a dit :

Traduction relative et approchée :  "N’est-ce pas à Allah qu’appartient la religion pure…"   S39 V3

Le Glorifié a dit :

 Traduction relative et approchée :  "Il ne leur a été ordonné cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif…"  S98 V5

 

 ·                 Et dans la Sounnah : Le Hadith sûr dans l’authentique, de Abi Houreïra, du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) :        

« Celui qui mérite le plus mon intercession sera celui qui a dit : « Il n’y a pas d’autre divinité en dehors d’Allah », avec une intention pure venant de son cœur ou de son âme »

 

  ·                 Et dans le Sahih, de ‘Otban ibn Malik (Qu’Allah l’agrée), du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui):    

« Certes  Allah a interdit le Feu à celui qui dit : « La ilaha illa Allah » en ne désirant que la face d’Allah.»  

 

·                 Et an-Nassaï rapporte dans son recueil  Le jour et la nuit, le Hadith de deux hommes parmi les compagnons du Prophète  (Paix et bénédiction d'Allah sur lui):    


« Personne ne dit : « La ilaha illa Allah, à Lui la royauté et la louange », sincèrement en confirmant cela par sa langue, sans qu’Allah n’entrouvre le ciel pour voir celui qui l’a prononcé, et il est du droit du serviteur, qu’Allah a regardé, qu’Il satisfasse sa demande».

 


4.     L’argument de la véracité

Le Très Haut a dit :

Traduction relative et approchée :  "Alif Lam Mim (1) Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire : « Nous croyons ! »Sans les éprouver ? (2) certes nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux ; [ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent (3)"    S29 V1à3 

 

Le Très Haut a dit :

 Traduction relative et approchée :  "Parmi les gens, il y a ceux qui disent : « Nous croyons en Allah et au jour dernier ! » Tandis qu’en fait ils n’y croient pas (8) Ils cherchent à tromper Allah et les croyants ; mais ils ne trompent qu’eux même, et ils ne s’en rendent pas compte.(9) Il y a dans leur cœur une maladie et Allah leur ajoute une maladie et ils auront un châtiment douloureux pour avoir menti."  S2 V8 à10  

 

·                 Et dans la Sounnah : Le Hadith sûr dans l’authentique : Mou’adh ibn Jabal (Qu’Allah l’agrée) rapporte du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) :


« Il n’y a pas un individu qui témoigne qu’il n ‘y a d’autre divinité qu’Allah et que Mouhammad et Son serviteur et Son envoyé, d’un cœur véridique, sans qu’il ne soit préservé du Feu ».

 


  5.     L’argument de l’amour

 
Le Très Haut a dit :  

Traduction relative et approchée :  "Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimants comme on aime Allah or les croyants sont les plus ardents dans l’amour d’Allah…"  S2 V165

 

Et Il a dit :  

  

Traduction relative et approchée :  "Ô les croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion…Allah va faire venir un peuple qu’IL aime et qui L’aiment, modeste envers les croyants et fiers (et puissant) envers les mécréants, qui luttent dans le sentier d’Allah ne craignant le blâme d’aucun blâmeur."  S5 V54  

 

·                 Et dans la Sounnah : Le Hadith sûr dans l’authentique, Anas (Qu’Allah l’Agrée) a dit : Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui)   a dit :   


« Quiconque possède en lui ces trois choses gouttera à la saveur de la foi :   
- Qu’Allah et Son Prophète soient plus chers que quiconque ;  
- Lorsqu’il aime une personne il ne l’aime que pour Allah ;   
- Il détesterait retourner à l’incroyance alors qu’Allah l’en a sauvé, comme il détesterait être jeté dans le Feu ». 
 

 


6.     L’argument du rabaissement (soumission)

 

 Le Très Haut a dit :

Traduction relative et approchée :  "Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vienne le châtiment et vous ne recevrez alors aucun secours"   S39 V54

 

  Et Il a dit :

 Traduction relative et approchée : "Qui est meilleur en religion que celui qui soumet à Allah son être tout en se conformant à la loi révélée…"  S4 V125

 

  Et Il a dit :

Traduction relative et approchée :  "Et quiconque soumet son être à Allah, tout en étant bienfaisant, s’accroche réellement à l’anse la plus solide"   S31 V22   C’est à dire La Ilaha illa Allah.

 

  Et Il a dit :

Traduction relative et approchée :  "Non !…Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants tant qu’ils ne t’auront pas pris pour juge dans leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nul rancune pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence ]"    S4 V65 

 

·                 Et dans la Sounnah : Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit :   


« N’est véritable croyant que celui qui met toute sa passion [dans les enseignements] que j’ai apporté » [1]  

 

[1] AVERTISSEMENT : CE HADITH EST FAIBLE (DA’IF)  

 


…et voici la perfection dans la soumission et son summum

 

7.     L’argument de l’acceptation

Le Très Haut a dit :

Traduction relative et approchée :   "Et c’est ainsi que nous n’avons pas envoyé avant toi d’avertisseur en une cité sans que les gens aisés n’aient dit : « Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion et nous suivons leurs traces » (23)Il dit : « Ne suis-je pas venu à vous avec une meilleure direction que celle sur laquelle, vous avez trouvé vos ancêtres ? » Ils dirent : « Nous ne croyons pas au message avec lequel vous avez été envoyé » (24) Nous Nous vengeâmes d’eux. Regarde ce qu’il est advenu de ceux qui criaient au mensonge"  S43 V24-25  

 

Le Très Haut a dit :

Traduction relative et approchée : "Quand on leur disait : « Point de divinité à part Allah », ils se gonflaient d’orgueil,(35) et disaient : « Allons-nous abandonner nos divinités pour un poète fou ? »" S37 V35-36 

 

·                Et dans la Sounnah : Le Hadith de abou Houreïra d’après le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) :   
 

« La guidée et la science qu’Allah, l’Exalté, m’a donné pour mission de répandre, sont comparables à la pluie abondante qui arrose le sol. Là où se trouve un terrain fertile, l’eau est absorbée et les plantes, herbes et arbustes y poussent en grand nombre. Ailleurs, il y a des endroits peu perméables qui retiennent les eaux. Allah les fait servir aux hommes à boire, à abreuver les animaux et à cultiver. Enfin il existe une autre catégorie d’endroits où l’eau tombe, ce sont des terrains plats qui ne retiennent pas les eaux et où il ne pousse aucune herbe. De même, il y a trois catégories d’hommes : Ceux qui sont instruits dans la religion d’Allah et à qui profitent des choses pour lesquelles Allah m’a envoyé ; Ceux qui savent et qui enseignent ; et ceux qui ne daignent pas lever la tête et qui n’acceptent point la voie droite qu’Allah m’a envoyée leur apporter.»

 

Traduction  d’un extrait de : El Ma’rifa  ( La connaissance obligatoire à tout les musulmans et toutes les musulmanes ) du Cheikh al Islam Mouhammad ibn ‘Abdil Wahhab ; Rédigée par abou ‘Abder-Rahmane Nabil al Firansy

copié de al.baida.online.fr

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 00:09

Sans-titre-1-copie-10.gifQuestion :

 

J'aimerai savoir, quand vous dites que l'on ne doit pas demander d'aide, est-ce pour tous types d'aides ?

De même que pour la confiance ou la peur, car souvent je dis que j'ai confiance en une personne dans le sens où je crois ce qu'elle me dit.

Est ce que vous pouvez me répondre le plus vite possible insha Allah, car j'ai vraiment peur de tomber dans le Shirk sans m'en rendre compte ?Barak Allah ou fikoum.

 

Réponse :

 

Bismi Allah el Rahman el Rahim 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 

Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon.

Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

 

Pour ce qui est de la demande de "l’aide" (al isti’ana), elle se divise en deux catégories :


1- Ce que Seul Allah ‘aza oua jal est capable d’accomplir (donner une descendance, faire descendre la pluie…)

2- Ce que les créatures sont capables d’accomplir (aider une vielle personne à se déplacer, soutenir une personne dans une tache ou dans un travail manuel..etc) 

 

 Pour ce qui de la première catégorie demander à un autre qu'Allah ‘aza oua jal relève du polythéisme [Shirk] et donc, ceci est strictement interdit. 

 

 Pour la deuxième catégorie, il est permet de demander cette aide à une créature dont Allah ta'ala lui a donné la capacité de l’accomplir, même si il est préférable de solliciter le moins d’aide possible (car cela fait parti de la perfection – al kamal). 

 

 Pour ce qui est de la confiance, c’est à dire faire confiance à une personne, dans le fait d’avoir confiance dans une personne par rapport à ce qu’il nous apparait d’elle, quant à son intégrité morale et religieuse, alors il n’y a pas de mal à dire « j’ai confiance en lui », dans le sens où je peux lui confier une amana, lui communiquer un secret…etc 

 

 Par contre dans ce qui est la confiance en Allah ‘aza oua jal, ce qui est traduit par le terme "At-Tawaqoul", est plus précisément s’en remettre à Allah dans toutes nos affaires et nos projets, ceci rentre dans le domaine de l’adoration, donc At-Tawaqoul ne peut être dirigé qu’envers Allah …

 

wa Allahou al mouwafiq

 

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 10/05/1429 – 14/06/2008 Joubail – Arabie Saoudite]

copié de dourouss-abdelmalik.com

Abdelmalik Abou Adam Al-Firansi

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 00:09

2044929592_c7d5601c8f.jpgIbn al-Qayyim (Qu'Allah lui accorde Sa miséricorde) décrit la magnificence d'Allah par une parole douce et belle :

 

« Allah dirige l’affaire des royaumes, ordonne, interdit, crée, accorde attribution, donne la vie et la mort, accorde la puissance, humilie, alterne la nuit et le jour, alterne les bons et les mauvais jours parmi les gens, change les empires et fais succéder les uns aux autres.

 

Son ordre et Son autorité sont exécutoires dans les cieux et ses régions, au dessus et en dessous de la terre ainsi que dans les mers et dans les airs.

 

Il a embrassé par Sa science toute chose et dénombre exactement toute chose.

 

Son ouïe à saisie par Sa science tous les sons sans qu’Il ne sente confusion.

 

Il entend même leur bruit dans toutes leurs langues et les différents besoins qu’ils expriment.

 

Et l’écoute d’une chose ne l’empêche pas d’en écouter une autre.

 

Il ne confond pas les demandes qu’on Lui adresse malgré leur multiplicité.

 

Et il n’éprouve aucune lassitude devant l’insistance des gens qui l’Implorent pour leurs nécessités.

 

Sa vue embrasse toute chose invisible.

 

Ainsi, Il voit même le rampement des fourmis noires sur le rocher massif dans une nuit obscure.

 

Car l’inconnaissable pour Lui est visible et tout secret pour Lui est dévoilé.

 

« Ceux qui sont dans les cieux et la terre l’implorent. Chaque jour Il accomplit une nouvelle œuvre. » [Coran, 55 : 29]

 

Et cela en pardonnant un péché, dissipant un souci, écartant un malheur, soulageant un battu, enrichissant un pauvre, guidant un égaré, orientant celui qui ne sait plus quoi faire, venant au secours d’un affligé, en rassasiant un affamé, vêtissant un dénudé, guérissant un malade, agréant un repentir ; récompensant un bienfaisant, secourant un opprimé, anéantissant un tyran, cachant un défaut [de l’une de ses créatures], dissipant une frayeur, attribuant l’honneur à certains, humiliant d’autres.

 

Si les habitants de Ses cieux et de Sa terre, le premier et le dernier les hommes et les djinns, avaient le cœur de l’homme le plus pieux d’entre eux, cela n’aurait rien ajouté à Son royaume.

 

Et si le premier et le dernier de Sa création, ainsi que tous les hommes et les djinns avaient le cœur du plus pervers d’entre eux, cela n’aurait rien diminué dans Son royaume.

 

Et si les habitants de Ses cieux et de Sa terre, les hommes et les djinns parmi eux, leurs vivants ainsi que leurs morts imploraient auprès de Lui ce qu’ils désiraient, et qu’Il donnait à chacun d’entre eux ce qu’ils demandent, cela ne diminuerait ne fut-ce d’un atome de ce qu’Il possède.

 

Il est Le Premier, il n’existait rien avant Lui. Le Dernier et nulle chose n’existera après Lui.

 

L’Apparent, nulle chose n’existe au-dessus de Lui. Le Caché, et nulle chose n’existe en dessous de Lui, Bénit et Exalté soit-Il.

 

Il est le plus digne d’être invoqué, adoré et remercié, Le plus clément à régner, Le plus généreux à être imploré.

 

Il est le Roi qui n’a pas d’associé, l’Unique sans égale, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons, celui qui n’a pas d’enfant.

 

Il est Le Très-Haut qui n’a pas de semblables, toute chose périra sauf Sa Face.

 

Et toute chose disparaitra excepté son royaume.

 

Il n’est obéi que par Sa permission et nul n’est désobéissant sans qu’Il Le sache.

 

Lorsqu’Il est obéit, Il remercie et lorsqu’Il est désobéi, Il pardonne.

 

Tout châtiment de Sa part est une justice et tout bienfait de Sa part est une grâce.

 

Il est Le Témoin et Le Gardien le plus proche.

 

Il a saisi [ses créatures] par les toupets, Il y a inscrit les actes et écrit les délais de vie.

 

C’est à Lui que les cœurs divulguent leurs secrets, et tout secret pour Lui est révélé.

 

Son don est une parole, et Son châtiment est une parole.

 

« Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire : « Soit » et c’est » [Coran, 38 : 83]

 

Extrait d'Al-Wâbil Al-Sayyib par Ibn al-Qayyim

copié de oumsoumaya2.over-blog.com

Cheikh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 00:06

chahada.jpg Question: 

 

Un intervenant dit: L'individu qui ne concrétise pas toutes les conditions de Lâ Ilâha Illa Allah entrera t-il au Paradis ou entrera t-il en enfer ?

 

Réponse de Sheykh Rabee' Ibn Hâdî Al Madkhalî (Hafidhaoullah) :

 

Celui qui ne concrétise pas les conditions de Lâ Ilâha Illa Allah entrera en enferet cela est obligatoire !

 

Si [cet individu] n'est pas sincère, n'est pas véridique, ne connait pas sa signification; de telle sorte qu'il dise : "Lâ Ilâha Illa Allah" et qu'il l’interprète pa r: "Nul Créateur si n'est Allah! Nul pourvoyeur si ce n'est Allah! 

 

Le moindre que l'on puisse dire [de lui], si nous l'excusons par l'ignorance, est qu'il fait partie de groupes égarés...

 

clipart_fleches_0198.pngLien vers l'original en arabe

 

Fatâwa fi Al 'Aquidah wa Al Manhag li Fadhilati Sheykh Rabee' Ibn Hâdî Al Madkhalî

copié de sounnah-publication.com 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkha

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 00:04

001___ya_que_lui_by_YaZakaria--1-.gifAllah exalté dit : [Ceux qui croient et n'ont point revêtu leur foi d'injustice] (6:82)

 

'Oubada ibn al-Samit raconta que le Prophète de Allah (sallalahou alaihy wa salam) dit :

 

« Quiconque reconnaît qu'il n'y a d'autre Allah que Allah, sans associé, et que Mohammad est Son serviteur et Son messager, que 'Issa (Jésus) est son Serviteur et Son messager, Son verbe et un esprit de Allah, que le Paradis et l'Enfer existent, Allah lui donnera en retour une place au Paradis ».

 

Ce hadith a été rapporté dans les deux sahihs qui ont aussi rapporté le récit de 'Itban, selon lequel le Prophète (sallalahou alayhi wa salam) a dit : 

 « Allah ne permettra à quiconque témoigne : "Il n'y a d'autre divinité que Allah", ne cherchant ainsi le visage de Allah, d'être consigné en Enfer ».

 

Abou Sa'id al-Koudriyy rapporta que le Prophète de Allah (sallalahou alayhi wa salam) a dit: 

 

« Quand Moïse demanda à Allah de lui enseigner une prière qu'il puisse réciter chaque fois qu'il penserait à Lui ou qu'il L'évoquerait.

Allah répondit: "Dis ô Moïse, qu'il n'y a d'autre divinité que Allah". Moïse dit: "O Seigneur, tous Tes serviteurs prononcent ces mots".

Allah dit: "O Moïse, soit les sept cieux et tout ce qu'il renferment, et soit les sept terres, si l'on comparaît le poids de tout cela par rapport au poids de cette phrase "Il n'y a d'autre Allah que Allah" cette dernière pèserait plus lourd" ».

 Ibn Hibban rapporta cela ainsi que al-Hakim et d'autres.

 

Al-Tirmidhi rapporta, brièvement, le récit de Anas qui entendit le Prophète de Allah (sallalahou alayhi wa salam) dire:

 « Allah dit: "O Homme! Si tu venais à Moi avec tous les sacs du monde remplis de tes péchés mais avec le témoignage que tu ne M'associes rien, Je viendrais vers toi avec tous ces sacs remplis de pardon! ».

 

D'autres points :

 

1  L'étendue de la bonté de Allah.

2  Les nombreuses récompenses du Tawhid accordées par Allah.

3  Son rachat des péchés.

4  L'explication du verset de la sourate "les bestiaux" (Sourate 6).

 5  Les cinq conditions posées dans le hadith rapporté par 'Oubada.

 6  Conjointement avec le hadith de 'Itban, le hadith de 'Oubada clarifie la signification de "Il n'y a d'autre Allah que Allah" et expose les erreurs de celui qui se trompe.

7  Attirer l'attention sur la condition contenue dans le hadith de 'Itban.

8  Le besoin des prophètes de rappeler qu'il n'y a d'autre Allah que Allah.

9  L'explication de sa valeur supérieure à toute la Création, malgré le peu d'importance de certains parmi ceux qui la professent.

10  L'évidence textuelle qu'il y a sept terres comme il y a sept cieux.

11  Que les sept terres ont chacune ses propres habitants.

12  La confirmation des attributs divins, contrairement à la prétention d'Ach'ariya.

13  Que si vous comprenez le hadith de Anas, vous comprendrez celui de 'Itban, c'est-à-dire que "Allah ne permettra pas à quiconque témoigne "Il n'y a d'autre Allah que Allah", ne cherchant ainsi que le visage de Allah, d'être consigné en Enfer." Le Prophète voulait en fait dire l'abandon effectif du chirk, et pas seulement sa négation verbale.

14  La description conjointe de 'Isa et de Mohammad (sallalahou alayhi wa salam) en tant que serviteurs et messagers de Allah.

15  L'affirmation que « le verbe de Allah » est applicable à 'Issa seulement.

16  Que 'Issa est un esprit de Allah.

17  La vertu de la croyance au Paradis et à l'Enfer.

18  La relation entre le fait de témoigner et la récompense obtenue, comme cela est affirmé dans le hadith de 'Oubada.

19  Peser les deux côtés de la balance.

20. La signification de "le visage de Allah".

 

Titre : L'unicité de Allah de Cheikh Mohammed ibn Abdul Wahhab (Pages 12 à 15) Maison d'édition : دار طيبة

Retranscription : Oum-Chaïma

copié de rappel01.fr

Cheikh Mohammed ibn Abdul Wahhab

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 02:22

link

images--11-.jpg
 

 

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany

Partager cet article
Repost0