Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 20:28

euyeuzee.gif Bénéfice : mise en garde contre l'utilisation erronée de la particule «ك» en arabe comme dans l'exemple (erroné) suivant : "أنا كمسلم..."

 

Expression par laquelle les gens qui l'utilisent veulent dire : "moi en tant que musulman..."

 

Or cette utilisation avec ce sens n’est pas connue dans la langue Arabe et ne fait pas partie de la langue arabe comme l'a prouvé Cheikh Taqiyyou Ad-dîn Al-Hilâlî qu'Allah lui fasse miséricorde dans son livre Taqwîmou Al-Lisânayn p.10 et suivantes.

 

(Ce livre est consacré à corriger ce qu'en arabe on appelle les deux langues c'est-à-dire la langue et la plume !)

 

Et le cheikh appelle d'ailleurs ce ك par :

 

Le kâf intrus (dans la langue arabe) colonial - الكاف الدخيلة الإستعمارية

 

Et il prouve que cette utilisation de la particule kâf n'existait pas avant cette époque et il l'a appelée coloniale car cette utilisation est entrée dans la langue arabe lorsque le colonialisme est entré dans les pays arabes.

 

Et sa base vient du français "comme" et de l'anglais "as" et de l'allemand "als"

 

Exemple : I work as a teacher - أعمل كمدرّس

 

Cela est faux dans la langue arabe.

 

(D'ailleurs en arabe ce qui est correct de dire c'est : أعمل مدرّسًا)

 

Et les arabes ne connaissent pas cette utilisation du kâf.

 

Et il a prouvé avec des vers de la poésie de Al-Alfiyyah d'Ibn Mâlik que le kâf dans la langue arabe est utilisée pour quatre choses :

 

puce_noire.gif  التشبيه

puce_noire.gif  التعليل 

puce_noire.gif  أن تكون زائدة إذا دخلت على كلمة بمعناها

puce_noire.gif  أن تكون اسمًا بمعنى مثل

 

Or aucune ne correspond au kâf intrus colonial !

 

D'ailleurs j'en ai parlé à Cheikh Falâh Ismâ'îl qu'Allah le préserve qui m'a dit que Cheikh Hammâd Al-Ansârî qu'Allah lui fasse miséricorde l'appelait :

 

كاف الكفر - le kâf de la mécréance, par rapport à ceux qui disent : "أنا كمسلم...", car c'est comme s'ils disaient qu'ils n'étaient pas musulmans par ignorance de leur part !

 

Pour plus de détails sur ce kâf colonial et intrus voir :

 

تقويم اللسانين للشيخ العلامة تقيّ الدين الهلالي المغربي رحمه الله ص10 و ما بعدها

مكتبة المعارف بالرباط

 

traduit par Mehdi Abou Abderrahman

copié de twitter.com/mehdimaghribi

Mehdi Abou Abderrahman

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 20:18

kjbjk.gif

icone_audio.gif Ecouter le Cheikh

 

Question  :

 

J'ai commencé à apprendre la science ces derniers jours alors que j'ai dépassé les quarante ans.

 

Que me conseillez-vous qu'Allah vous récompense ? 

 

Réponse :

 

Nous demandons à Allah qu'il le raffermisse et qu'il l'aide.

 

Il faut qu'il soit sincère envers Allah, qu'il fasse beaucoup d'effort et qu'il patiente.

 

Car celui qui patiente et qui demande l'aide d'Allah : Allah lui facilite, lui accorde la compréhension, l'inspire, l'oriente et l'aide dans tout ce qui lui est difficile.

 

Et il n'y a pas de limite âge.

 

L'imam al Bukhary -qu'Allah lui fasse miséricorde- a mentionné que beaucoup de compagnons ont appris la science alors qu'ils étaient âgés.

 

Donc son âge n'est pas un problème.

 

Il demande l'aide d'Allah, il applique ce qu'on lui a mentionné comme conseils, il progresse par étape, il apprend et étudie.

 

Il n'y a pas de mal à cela, c'est même un grand bien.

 

« Et celui à qui Allah veut du bien il lui accorde la compréhension de la religion. »

 

Nous demandons à  Allah qu'Il nous raffermisse ainsi que lui sur la vérité. 

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

Cheikh Abou AbdAllah Mohamed Ibn Ismaïl Ibn Ibrahim Al-Boukhâry

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 07:24

rretre.gif

هذه طريقه سهله جداً لختام القرآن الكريم فى رمضان ان شاء الله 

اذا قرأتم 4 صفحات فقط بعد كل صلاه مفروضه يومياً فبذلك تكونوا قد قرأتم عدد 600 صفحه 

بنهاية رمضان 

ان شاء الله القادر الفتاح 

4 صفحات ×5 صلوات × 30 يوم = 600 صفحه وعدد صفحات المصحف 604 صفحه 

هل تجدوا أيسر من ذلك ... دقائق معدودة بعد كل صلاه تمكنكم من ختام القرآن كاملاً ان شاء الله 

واعلموا احبائى فى الله أن تلاوة كتاب الله من أفضل العبادات التي يتقرب بها العبد إلى ربه، قال 

تعالى : 

"إِنَّ الَّذِينَ يَتْلُونَ كِتَابَ اللَّهِ وَأَقَامُوا الصَّلاةَ وَأَنْفَقُوا مِمَّا رَزَقْنَاهُمْ سِرّاً وَعَلانِيَةً يَرْجُونَ تِجَارَةً لَنْ تَبُورَ 

(فاطر 29) 

وأعلموا ان ثوابها كبير، عن عبد الله بن مسعود قال : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم 

"من قرأ حرفاً من كتاب الله فله به حسنة ، والحسنة بعشر أمثالها ، لا أقو


ولكن "ألف" حرف ، و"لام" حرف ، و"ميم" حرف" (صحيح الترمذى) 
ل: "ألم" حرف ، 

تقبل الله منا جميعاً واعاننا على الصيام والصلاه والقيام وقراءة القرآن كلاً باخلاص وتدبر وخشوع 

نقله 

أبو أسامة سمير الجزائري

 

Ceci est une méthode facile pour terminer le coran dans le mois de ramadan incha ALLAH.

 

Si vous lisez 4 pages après chaque prière obligatoire de la journée, vous aurez lu à la fin du mois 600 pages.

 

Incha ALLAH Le puissant, Le Secoureur.

 

 

4 pages x 5 prieres x 30 jours = 600 pages

et le nombre de pages du coran est 604 pages

(rasm outhmaniy)


 

(traduction rapprochée)

"Ceux qui récitent le Livre d’Allah, accomplissent la Ṣalāt, et dépensent, en secret et en public de ce que Nous leur avons attribué, espèrent ainsi faire un commerce qui ne périra jamais" (fâtir - 29)

 

Donc beaucoup de bienfaits (1 lettre = 1 bienfait ) avec peu d'efforts fournis avec un calendrier très efficace et efficient.

 

Abdullah Ibn mass'oud rapporte que Le Prophète  صلى الله عليه وسلم  a dit :


"Celui qui lit une lettre du Qour'aane obtient une récompense… et la récompense est multipliée par dix.

Je ne dis pas que "Alif Lâm Mîm" est une lettre, mais Alif est une lettre, Lam est une autre lettre et Mîm en est une troisième."


Qu'ALLAh accepte notre jeun et nous facilite le jeûne, les prières nocturnes et la récitation du coran et tout ceci avec sincérité (اخلاص), méditation (تدبر) et humilité (خشوع).

 

clipart_fleches_0198.pngLien vers l'original en arabe

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 23:19

mohaffez-s.jpg

 

 

 

 

 

icone_texte.gif Télécharger le logiciel

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 23:14
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 14:07

Capture-copie-1.GIF

 

 

 

 

 

 

 

 

icone_texte.gif Dossier à télécharger

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 14:02

00Doorside--1-.gif Le dhikr, c'est le fait de se débarrasser de l'indifférence et de l'oubli.

 

La différence entre l'indifférence et l'oubli, c'est que l'indifférence est une omission volontaire tandis que l'oubli est une omission involontaire.

 

C'est pourquoi Allah a dit:

 

{Mentionne -udhkur- ton Seigneur en ton âme, avec humilité et crainte, et sans rien en manifester à haute voix, à l'aube et dans les moments de crépuscule, et ne sois point parmi ceux qui sont indifférents} ( al-a`râf,205 ).

 

Il n'a pas dit: "ne sois point parmi ceux qui sont oublieux", car l'oubli n'entre pas dans la catégorie des choses auxquelles le serviteur est assujetti pour qu'on puisse dire qu'il lui est interdit d'oublier.

 

Le dhikr comporte trois degrés :

 

puce_noire.gif  Premier degré :

 

Il s'agit du dhikr apparent qui est sous la forme d'éloges ou d'invocations ou celui qui consiste à se rappeler qu'on est surveillé par Allah.

 

puce_noire.gif  Deuxième degré :

 

C'est le dhikr subtil qui consiste à se délivrer des liens, à contempler [Allah] en permanence et à s'entretenir incessamment en secret [avec Lui].

 

Le dhikr subtil signifie ici le dhikr opéré par le coeur. Il est le fruit du dhikr du degré précédent.

 

Se délivrer des liens signifie se débarrasser de l'indifférence et de l'oubli.

 

puce_noire.gif  Troisième degré :

 

Il s'agit du dhikr véritable qui consiste à laisser contempler ton évocation par le Réel -exalté soit-Il-, à te prémunir contre la contemplation suffisante de ton évocation de Lui et prendre conscience que celui qui continue à être fière [en matière de contemplation] avec son dhikr ne fait que prétendre qu'il pratique vraiment le dhikr.

 

Ce dhikr est qualifié de véritable parce qu'il est attribué au Seigneur -exalté soit-Il.

 

Attribuer le dhikr au serviteur, c'est le Lui attribuer improprement.

 

C'est donc le dhikr par Allah de Son serviteur qui consiste le dhikr véritable.

 

Il s'agit en effet de la contemplation de la mention par le Réel -exalté soit-Il- de Son serviteur et qu'Il le mentionne parmi ceux qu'Il a élus et a qualifiés pour être proches de Lui et pour invoquer Son nom.

 

Ainsi Il fait de lui Son "invocateur".

 

[Pour comprendre ce point, il faut savoir qu'] Allah ne fait qu'invoquer Lui-même Son nom, car c'est Lui-même qui inspire à Son serviteur d'invoquer Son nom et qui le qualifie à le faire.

 

Vers Allah - Résumé du Livre "Les voies des Itinérants" d'Ibn Qayyim Al-Jawziyya - Pages: Page 167 à 169 Edition ALMADINA

Retranscription: Oum Chaïma

copié de rappel01.fr

Cheikh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 11:34

aaa

Sans-titre-1-copie-1.gif

Sens linguistique de Al-Ikhtilaf (divergence)

 

Le mot ikhtilaf vient de la racine arabe (kha - lam - fa), qui porte trois sens linguistiques de base, comme Ibn Faris l’a mentionné (qu’Allah lui fasse miséricorde) :

 

1 - la succession, quelque chose vient et en prend la place ce qui est venu avant

2 - derrière, après

3 - changement, variation

 

ani08.gif Succession : Le premier sens, la succession, peut être trouvé dans la Parole d'Allah, le Béni et Glorifié :

 

« Et c’est Lui qui a assigné une alternance (khilfa) à la nuit et au jour pour quiconque veut y réfléchir ou montrer sa reconnaissance » [sourate Al-Furqan :62]

 

La nuit vient après le jour et prend sa place, de même que le jour vient plus tard et prend la place de la nuit.

 

Ce sens peut aussi être trouvée dans la Parole d'Allah, le Béni et Glorifié :

« C’est Lui qui a fait de vous les successeurs (kahla’if) sur terre » [sourate Al-An'am :165]

 

Cela signifie que les nouvelles nations de gens viennent et prennent la place des anciennes.

 

Ce sens est aussi trouvée dans la Parole d'Allah le Très-Haut :

« Et Moïse dit a Aaron son frère : “Remplace-moi (ukhluf-li) auprès de mon peuple » [sourate Al-A'raf  :142]

 

ani08.gif Derrière ou Après : Ce sens est trouvé dans la Parole d'Allah, le Béni et Glorifié  :

 

« Il connaît ce qui est devant eux et ce qui est (khalfahum) derrière eux » [sourate Al-Baqara :255]

 

Il peut aussi faire référence à quelque chose qui vient après que d'autres en raison de ses vertus moindres.

 

Comme cela est trouvé dans la Parole d'Allah, le Très-Haut:

« Puis leur succédèrent (khalafa) des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions » [sourate Maryam :59]

 

ani08.gif Changement ou Variation : Ce troisième sens est trouvé dans la parole du messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam) :

 

« En vérité l’haleine (khuluf) de la bouche du jeûneur est meilleur à Allah que l'odeur de musc. » [1]

 

khuluf signifie ici le changement de l'odeur du souffle d'une personne qui jeûne en raison de sa faim et soif et que ceci est meilleur à Allah que l'odeur de musc.

 

En conclusion : Ibn Faris (rahimahullah) a dit : « Le premier sens mentionné (la succession) est ce qui est signifié quand les gens disent, ' les gens sont dans al-ikhtilaf sur telle et telle question. '

Cela signifie que les gens divergent et la source de cette divergence est que chaque personne a réfuté ou écarté l’argument de l'autre et s’est mis là où l’autre a essayé de se mettre. » [2]

 

Ce qui m’est apparent et Allah est plus savant, est que ces trois sens de base mentionnées par Ibn Faris viennent d'un thème principal - quelque chose vient et en prend la place de ce qui est venu avant, ou "la succession".

 

Comme si Ibn Faris avait voulu expliquer le mot en employant ces trois sens de base dans un effort pour faire apparaître clairement la signification du mot.

 

Sans-titre-1-copie-1.gif

Sens de Ikhtilaf dans le Livre et la Sunna

 

Le mot ikhtilaf n'est pas trouvé dans Shari'a avec le sens linguistique précédemment exposé.

Il porte seulement la signification spécifique de "contradiction et opposition." [3]

 

La contemplation prudente des textes du Livre et de la Sunna sur la manière dont le mot ikhtilaf est employé amène aux conclusions suivantes :

 

ani08.gif  Al-Ikhtilaf après avoir eu connaissance des preuves claires d'Allah est une divergence blâmable et un comportement coupable. Allah, le Béni et Glorifié, dit :

 

« Mais, ce sont ceux-là mêmes à qui il avait été apporté, qui se mirent à en disputer, après que les preuves leur furent venues, par esprit de rivalité » [sourate Al-Baqara :213]

 

« Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science » [sourate Al-'Imran :19]

 

« Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment » [sourate Al-'Imran :105]

 

« Nous avons effectivement apporté aux Enfants d’Israël le Livre, la sagesse, la prophétie, et leur avons attribué de bonnes choses, et les préférâmes aux autres humains [leurs contemporains. Et Nous leur avons apporté des preuves évidentes de l’Ordre. Ils ne divergèrent qu’après que la science leur fut venue, par agressivité entre eux. Ton Seigneur décidera parmi eux, au Jour de la Résurrection, sur ce en quoi ils divergeaient. » [sourate Al-Jatiya :16-17]

 

ani08.gif  Il est possible qu'un ikhtilaf ait lieu entre des musulmans, mais Allah les guide vers la vérité tant qu'ils la cherchent de Lui, le Puissant et Magnifique. Allah dit :

 

« Puis Allah, de par Sa Grâce, guida ceux qui crurent vers cette Vérité sur laquelle les autres disputaient » [sourate Al-Baqara :213]

 

« Et Nous n’avons fait descendre sur toi le Livre qu’afin que tu leur montres clairement le motif de leur dissension » [sourate Nahl  :64]

 

« Sur toutes vos divergences, le jugement appartient à Allah » [sourate As-Shura :10]

 

« Ô les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement). » [sourate An-Nisa :59]

 

ani08.gif  Les divergences dans la compréhension d'une situation donnée ne sont pas blâmables.

Il y a des accords corrects et incorrects.

Celui qui tient une compréhension correcte est récompensé comme celui qui est arrivé à une conclusion incorrecte, car tous les deux ont honnêtement essayé d'atteindre la vérité de la question. Allah, Béni et Glorifié, dit : 

 

« Et David, et Salomon, quand ils eurent à juger au sujet d’un champ cultivé où des moutons appartenant à une peuplade étaient allés paître, la nuit. Et Nous étions témoin de leur jugement. Nous la fîmes comprendre à Salomon. Et à chacun Nous donnâmes la faculté de juger et le savoir » [sourate Al-Anbiya :78-79]

 

ani08.gif  Al-Ikhtilaf qui porte le sens de contradictions ou de déclarations qui s'opposent directement ne fait pas partie de l'islam. Allah, le Béni et Glorifié, dit :

 

« Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S'il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions »[sourate An-Nisa :82]

 

5ani08.gif  Al-Ikhtilaf, signifiant les différences parmi les diverses actions approuvées en islam, existe dans Shari'a. Quelqu'un qui choisit une variation que d'autres n'ont pas choisi ne doit pas être blâmé.

 

Il est établi que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) avait l'habitude d'ouvrir ses prières avec un certain nombre de différentes invocations.

Le tashahud a été aussi exécuté avec un certain nombre de formulations différentes.

Diverses choses peuvent être dites dans ruku' et sujud et il y a des variations dans la manière d’accomplir la prière du Witr.

Il y a beaucoup d'autres exemples.

 

Accomplir n'importe quelle variation est parfaitement acceptable, car celui qui le fait accomplit une bonne action.

Cela peut être compris du hadith d'Ibn Mas'ud (radiallahu ‘anhu) des différences des récitations du Qur'an.

Il a dit qu'il a entendu un homme réciter un verset d’une façon qu'il n'avait pas entendue du messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam), donc il l'a emmené au messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam) et lui a mentionné ceci.

Ibn 'Abbas a alors remarqué la désapprobation sur le visage du prophète lorsqu’il (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit :

 

« Vous deux faites bien, seulement ne divergez pas !

Ceux qui sont venus avant vous ont divergé et ainsi ils ont été détruits. » [4]

 

ani08.gif  Al-Ikhtilaf qui cause l'animosité, la haine, ou la division des musulmans ne fait pas partie de l'islam.

A ce propos, Allah, le Béni et Glorifié, dit :

 

« Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu’en pleine soumission. Et cramponnez-vous tous ensemble au “Habl” (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, pas Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi, Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront . Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment. » [sourate Al-'Imran :102-105]

 

Certains des savants ont dit :

 

Nous connaissons toute question sur laquelle les musulmans ont différé sans se fâcher l'un avec l'autre ou se diviser comme faisant partie des affaires de l’islam.

 

Et toutes les questions qui ont causé l'animosité, la colère, le détournement et le boycottage des musulmans l'un de l'autre, comme ne faisant aucunement partie de l’islam.

 

Et en effet c'est ce à quoi le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a fait référence quand il a expliqué le verset :

« Ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, de ceux-là tu n’es responsable en rien » [sourate Al-An'am :159]

 

As-Shatibi a mentionné ceci [5] et a ensuite dit :

« Et il est évident que l'islam appelle à réparer les liens brisés, l'amour mutuel, le respect et à être aimable l'un envers l'autre. Donc tout avis qui mène à autre que cela ne fait pas partie de l'islam. »

 

Notes de bas de page

[1] Hadith authentique sur l'autorité d'Abû Hurayra (radiallahu ‘anhu). Rapporté par Al-Bukhari dans le Livre du jeûne, dans le Chapitre de la Vertu du jeûne (1894) et en d'autres endroits. Muslim l'a rapporté dans le Livre du jeûne, dans le Chapitre Préserver la Langue (1151). Voir Jami'ul-Ussul (9/450).

[2] Mu'jam Maqayis Al-Lugha (2/213)

[3] Majmu' Al-Fatawa (13/19)

[4] Rapporté par Al-Bukhari (2410, 3476, 5062). Voir Jami'ul-Ussul (2/484). Ce hadith est aussi trouvé dans Sahih Al-Bukhari avec une différence légère : « …ils étaient destructifs, » au lieu de, « …ils ont été détruits. » Voir Fathul-Bari (9/102).

[18] Al-I'tisam (2/232-233)


Article tiré du site bakkah.net

Source : son livre Ikhtilaf wa ma ilayhi (p.7-12)

Traduit par Abul-'Abbas

Traduit en français par les salafis de l’Est

Cheikh Mouhammad 'Omar Bâzmoul
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 09:23

01281871280

Les Compagnons divisaient le Coran en sept c’est-à-dire qu’ils finissaient le Coran tous les sept jours.

 

Awss bnou Hudhaifah a dit :

 

"J’ai demandé aux Compagnons du Messager d’Allah comment divisiez vous le Coran en hizb ils dirent :

trois sourates

puis cinq sourates

puis sept sourates

puis neuf sourates

puis onze sourates

puis treize sourates

puis le hizb du Moufassal de Qâf à la fin du Coran."

Rapporté par Ahmad.

 

C’est-à-dire que :

 

le premier jour il lit de sourate Alfaatiha à la fin de sourate Annissaa

et le deuxième jour de sourate Almaaidah à la fin de sourate Attawbah

et le troisième jour de sourate Younouss à la fin de sourate Annahl

et le quatrième jour de sourate Alisraa à la fin de sourate Alfourqaan

et le cinquième jour de sourate Achou’araa à la fin de sourate Yâ-sîn

et le sixième jour de sourate Assaaffaat à la fin de sourate Alhujuraat

et le septième jour de sourate Qâf à la fin de sourate Annaass.

 

Ce hizb des Compagnons a été compilé par les savants dans la parole :

 

فمي بشوق

 

Chaque lettre de ces deux mots est le début du hizb des Compagnons chaque jour.

 

La lettre ف du premier mot désigne sourate Alfatiha et indique que leur hizb commence le premier jour par Alfatiha.

La lettre م du premier mot indique qu’ils commençaient leur hizb le deuxième jour par sourate Almaaidah et

la lettre ي indique qu’ils commençaient leur hizb le troisième jour par sourate Younouss.

La lettre ب du deuxième mot indique qu’ils commençaient leur hizb le quatrième jour par sourate Banou Israel qui est aussi appelée sourate Alisraa.

La lettre ش indique qu’ils commençaient leur hizb le cinquième jour par sourate Achou’araa.

La lettre و indique qu’ils commençaient leur hizb le sixième jour par sourate wa Assaaffaat.

La lettre ق indique qu’ils commençaient leur hizb le septième jour par sourate Qâf et se terminait par la fin de sourate Annaass.

 

ف : من سورة الفاتحة - النساء

 

م : من سورة المائدة - التوبة

 

ي : من سورة يونس - النحل

 

ب : من سورة بني إسرائيل ؛ أي الإسراء - الفرقان

 

ش : من سورة الشعراء - يس

 

و : من سورة والصافات -الحجرات

 

ق : من سورة ق إلى نهاية سورة الناس

 

La division actuelle du Coran en hizb est d’Alhajjaaj bnou Youssouf.

 

clipart_fleches_0198.pngLien vers l'article entier : "La voie la plus facile pour mémoriser le noble coran"

 

Cheikh 'Abd Al-Mouhsine Al-Qassim

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 22:50

Sans-titre-1-copie-2.gif

 

 

 

 

 

 

icone_texte.gif Dossier à télécharger

Partager cet article
Repost0