Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 22:50

fveff.gif Question :

 

Le Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :  

 

" Le ''Moufliss'' (failli) de ma communauté est celui qui viendra le jour de la résurrection ayant opprimé celui-là et insulté celui-ci...''

jusqu'à a fin du hadith.

 

Quel est l'avis religieux concernant celui qui s'est repenti mais qui n'est pas capable de rendre les dus à leurs propriétaires en raison de sa pauvreté ?

 

Réponse :

 

La règle de base qui régit le domaine des droits des personnes est celle du respect de la propriété d'autrui et l'interdiction de se l'approprier (Mouchâha).

 

Ainsi, le droit d'autrui ne s'annule pas par le simple fait de se repentir, mais il doit être rendu ou l'usurpateur doit demander à s'en affranchir auprès du propriétaire.

 

1834951b9g87ufv6b Et si le serviteur (`Abd) se repent à Allah (Gloire à Lui) d'un repentir sincère des droits des créatures et qu'il est incapable de les leur rendre en raison de sa pauvreté ou parce qu'il ne les connait pas, Allah (Gloire à Lui) acceptera son repentir et fera qu'elles lui pardonneront comme Il le veut (Gloire à Lui) au Jour de la Résurrection.

 

1834951b9g87ufv6b En revanche, s'il peut les leur faire parvenir ou leur demander à s'en affranchir, il devra faire cela, et le repentir ne sera complet que s'il le fait, suivant Sa Parole (Exalté Soit-Il) :

 

"Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès." (24/31)

 

Et Sa Parole (Exalté Soit-Il) :  

 

"Craignez Allah, donc autant que vous pouvez," (64/16)


Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 24, Numéro de la page: 317)

La question 4 de la Fatwa numéro 2235

copié de alifta.net

Comité permanent [des savants] de l'Ifta

Partager cet article
Repost0

commentaires