Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de abdelrahim.medine.over-blog.com
  • : Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah ne délaisse pas la Sunna pour comprendre le Coran
  • Contact

Compteur

Compteur Global

Recherche

Catégories

Liens

2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 23:46
405924279_a70c9a81d7.jpg
السؤال : هل يجوز كتاب اسم الميت على حجر عند القبر أو كتابة آية من القرآن في ذلك؟

Question : 

« Est-il permis d’écrire le nom du mort sur une pierre posée sur la tombe ou d’y écrire un verset du Coran ? » 

جواب : الحمد لله 
لا يجوز كتاب اسم الميت على حجر عند القبر أو على القبر؛ لأنَّ الرسول صلى الله عليه وسلم نهى عن ذلك [كما في "سنن الترمذي" (4/6)، و"سنن النسائي" (4/86)، وكذلك "سنن ابن ماجه" (1/498)، و"مستدرك الحاكم" (1/370)؛ كلهم من حديث جابر رضي الله عنه.]، حتى ولو آية من القرآن، ولو كلمة واحدة، ولو حرف واحد؛ لا يجوز. 
أمَّا إذا علَّم القبر بعلامة غير الكتاب؛ لكي يُعرف للزِّيارة والسَّلام عليه، كأن يخطَّ خطًّا، أو يضع حجرًا على القبر ليس فيه كتابة، من أجل أجل أن يزور القبر ويسلِّم عليه؛ لا بأس بذلك. 
أمَّا الكتابةُ؛ فلا يجوز؛ لأنَّ الكتابة وسيلة من وسائل الشِّرك؛ فقد يأتي جيلٌ من الناس فيما بعد، ويقول: إنَّ هذا القبر ما كُتِبَ عليه إلا لأنَّ صاحبه فيه خيرٌ ونفعٌ للناس، وبهذا حدثت عبادة القبور

Réponse : 

« Il n’est pas permis d’écrire le nom du mort sur une pierre posée sur la tombe ou directement sur la tombe, car le Messager  à interdit cela [comme cela est rapporté dans Sounnane At-Tirmidhi (4/6), dans Sounnane An-Nassa-i (4/86), et aussi dans Sounnane Ibn Madjah (1/498), et Dans Moustadrak d’Al-Hakim (1/370), tous rapportés d’après Djabir  ].

Même si ce n’est qu’un verset du Coran, ou un seul mot, ou une seule lettre, cela n’est pas permis. 

Par contre, si la tombe est repérée par un signe autre qu’une écriture, afin qu’elle soit reconnue pour être visiter et saluer, comme faire un trait, ou y mettre une pierre sur laquelle il n’y a pas d’écriture, dans le but que la tombe soit visitée et saluée, il n’y a pas de mal à cela. 

Quant à l’écriture, elle n’est pas permise car c’est une voie vers le Chrik (polythéisme).

Il se peut que vienne une génération de gens par la suite, et qu’ils disent :

« Il n’a été écrit sur cette tombe que parce que celui qui l’occupe était une personne bonne et bénéfique pour les gens. »

Et c’est comme ça que l’adoration des tombes a eu lieu. » 

Source : son site 
Fatwa numéro : 15589
copié de fourqane.fr
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan
Partager cet article
Repost0

commentaires